aller au menu principal - aller aux sous-menus - aller au contenu-texte - le plan du site - politique d'accessibilité

Voyages


L'Amérique

Départ et traversée : sur le départ

Le voyage aux États-Unis qu'Alexis de Tocqueville entreprend avec son ami Gustave de Beaumont marque une profonde ligne de rupture dans le cours de sa vie, que peu de signes antérieurs pouvaient laisser prévoir. La décision de partir est rapidement prise au lendemain de la Révolution de 1830 ; Tocqueville ne voit alors que des avantages à accomplir un tel périple, qu'il énonce avec une grande lucidité dans sa correspondance avec Charles Stöffels.   écouter l'extrait sonorelire l'extrait sonore   Prendre un peu de distance avec le nouveau régime de la Monarchie de Juillet en attendant que la situation politique s'éclaircisse et se stabilise lui paraît une stratégie judicieuse.

« Il ne s'agit pas pour nous de voir de grandes villes et de beaux fleuves. Nous partons dans l'intention d'examiner en détail et aussi scientifiquement que possible tous les ressorts de cette vaste société américaine dont chacun parle et que personne ne connaît. »
(Lettre à Stöffels,
21 février 1831)

En outre, aller voir en Amérique "ce qu'est une grande République" et ce que l'étude de ce régime démocratique (plutôt que de celui de l'Angleterre) peut apporter comme enseignements à la France est une initiative suffisamment originale pour que Tocqueville et Beaumont puissent imaginer en tirer profit à leur retour. Tous deux espèrent secrètement que ce voyage, en leur inspirant la rédaction d'un ouvrage nouveau sur les institutions américaines ou en leur conférant une certaine notoriété outre-Atlantique, les sortira de l'anonymat dans lequel ils sont plongés en France. Pour ce faire, il faut néanmoins ne pas se contenter de visiter les États-Unis en simple touriste et trouver un prétexte qui donne un caractère officiel à leur voyage, qui leur permette de découvrir en profondeur la société et les institutions américaines. C'est pour cette raison qu'ils sollicitent d'être chargés par le gouvernement d'une mission officielle : celle d'aller enquêter sur le système pénitentiaire américain susceptible de servir de modèle pour la réorganisation des établissements carcéraux en France. Il semble que ce soit grâce au titre de substitut du procureur de Gustave de Beaumont que les deux hommes ont finalement obtenu cette mission qu'ils devront accomplir sans aucune rémunération en contrepartie.

Entrée du port du Havre, Théodore Gudin

Entrée du port du Havre, Théodore Gudin
© RMN/René-Gabriel Ojéda

Différentes personnes sur le pont d'un navire, Eugène Boudin

Différentes personnes sur le pont d'un navire, Eugène Boudin
© RMN/Michèle Bellot

Haut de page