Alexis de Tocqueville
FERMER

Minute du rapport fait au Ministre de la Guerre pour l'acceptation de la démission de Louis de Kergorlay :

Minute du Rapport fait au Ministre :
Analyse : On propose d'accepter la démission que M. de Kergorlay offre de son grade de sous-lieutenant d'artillerie.

Le 26 octobre 1830,
Monsieur le commandant général commandant la 5e division militaire transmet à s. ex. le refus qu'a fait M. de Kergorlay, sous lieutenant ., de prêter le serment exigé par la loi du 21 août 1830.
Cet officier écrit à M. le colonel du 2e régiment qu'ayant appris depuis son retour d'Afrique, qui a eu lieu en vertu d'un congé de convalescences, que les officiers en congé doivent envoyer leur serment à leur chef de corps, il déclare qu'il se refuse à prêter ce serment et se regarde en conséquence d'après la loi du 31 août 1830 comme entièrement délié de tous les devoirs du service militaire envers le gouvernement actuellement existant.

M. de Kergorlay, né le 28 août 1804,
Élève à l'École polytechnique, le 30 octobre 1824,
Élève sous-lieutenant à l'École de Metz, le 1er octobre 1826,
Sous-lieutenant au 6e régiment d'artillerie à pied, le 11 janvier 1829,
Idem au 2e régiment d'artillerie, le 20 février 1830,

Est noté comme un jeune officier donnant de belles espérances il a fait volontairement la campagne d'Afrique, y a tenu une conduite honorable, il a même été proposé pour la décoration de la Légion d'Honneur, mais d'après son refus formel de prêter le serment exigé on ne peut que prier son excellence de proposer au roi d'accepter la démission de cet officier.