aller au menu principal - aller aux sous-menus - aller au contenu-texte - le plan du site - politique d'accessibilité

Portraits


A. de Tocqueville avant l'Amérique

La Révolution de 1830 : le serment à Louis-Philippe
« Je méprise le nouveau Roi, je crois son droit au trône plus que douteux, et cependant je le soutiendrai avec plus de fermeté, je le pense, que ceux qui lui ont aplani les voies et qui ne tarderont pas à être
ses maîtres ou ses ennemis. »
(Lettre à Charles Stöffels,
26 août 1830)

Si Tocqueville avoue ressentir encore un "reste d'affection héréditaire" pour Charles XCharles X (1757 - 1836)
Frère de Louis XVI et de Louis XVIII, il fut roi France de 1824 à 1830. Faisant suite aux quatre ordonnances qu'il prévoyait : suppression de la liberté de la presse, dissolution de la Chambre, modification du mode d'élection et convocation de nouvelles élections, Charles X est renversé après les journées insurrectionnelles du 27, 28 et 29 juillet 1830. La conquête de l'Algérie débuta sous son règne cette même année.
au moment où la Révolution de Juillet a raison de son règne (tout en reconnaissant que les Bourbons "se sont conduits comme des lâches" et qu'ils n'ont pas mérité le sang versé pour eux), il est nettement plus délicat d'établir la nature des sentiments qu'il éprouve à l'égard du nouveau régime en place et de son homme fort, l'ancien duc d'Orléans devenu Louis-Philippe Ier après avoir prêté serment à la Charte. En effet la tendance plus libérale revendiquée par la Monarchie de Juillet aurait pu séduire le jeune magistrat, la fidélité à la Restauration et au dernier roi de France qu'affichent une grande partie de sa famille ainsi que certains de ses plus proches amis comme Louis de Kergorlay, lui inspire des sentiments opposés. Cette ambivalence est rendue manifeste par la difficulté qu'il éprouve à prêter serment à la nouvelle Charte comme devaient le faire tous les fonctionnaires et militaires du pays. Il s'y résout pourtant le 16 août 1830, mais non sans peine, cédant par là-même aux conseils de Gustave de Beaumont et de son père qui l'incitaient à suivre la voix de la raison.   écouter l'extrait sonorelire l'extrait sonore   En définitive il est très probable que Tocqueville ait considéré ce nouveau régime comme un moindre mal comparé aux menaces que feraient peser selon lui sur la France un régime réactionnaire ou républicain, mais il est certain qu'il se sent particulièrement mal à l'aise face au nouveau triomphe de la France bourgeoise. Son désir de prendre le large pour aller s'enquérir outre-Atlantique de nouvelles solutions politiques applicables en France s'explique à l'évidence par ce malaise.

Le roi Louis-Philippe Ier prête serment de maintenir la Charte le 9 août 1830 (esquisse) par Eugène Devéria ; ©  RMN / Droits réservés

Le roi Louis-Philippe Ier prête serment de maintenir la Charte le 9 août 1830 (esquisse) par Eugène Devéria ;
© RMN / Droits réservés

Archives

Procès-verbal du serment prêté par Alexis de Tocqueville au roi Louis-Philippe, le 16 août 1830

Procès-verbal du serment prêté par Alexis de Tocqueville au roi Louis-Philippe, coll. privée
© AD Manche / Poirier

Haut de page