aller au menu principal - aller aux sous-menus - aller au contenu-texte - le plan du site - politique d'accessibilité

lieux


Villégiature

Le château de Baugy

Alors qu'Alexis de Tocqueville emploie tous ses efforts à obtenir une place d'importance sur la scène publique, son frère Édouard consacre son temps, après l'échec de sa carrière militaire et son mariage avec Alexandrine Ollivier, à sa vie de famille. Le jeune couple choisit de s'installer durablement dans l'une des nombreuses propriétés de la famille Ollivier, le domaine de Baugy, qui se compose d'un château de construction récente et d'un vaste parc agrémenté par de nombreuses pièces d'eau et par d'abondantes dépendances. L'ensemble manque sans doute un peu de caractère comparé aux ancestrales demeures de la famille des Tocqueville, mais il offre à Édouard et à Alexandrine ainsi qu'à leurs cinq enfants qui verront successivement le jour à Baugy dans les années 1830 toute l'aisance d'une vie sédentaire organisée autour des plaisirs de la vie familiale.

« C'est chose charmante à voir que le "bonheur" qui naît de l'honnêteté et de l'ordre. Il y a dans toute cette maison une atmosphère de raison, de moralité, qui vous pénètre peu à peu. Le confortable se trouve partout, le luxe nulle part ; tout marche facilement comme de soi-même et sans qu'on aperçoive jamais la main du maître. »
(Lettre à Gustave de Beaumont,
12 janvier 1835)

La liste des domestiques recensés en 1846 comme étant attachés à l'entretien du domaine et au service de ses propriétaires témoigne suffisamment du très grand confort dont jouissent "les Édouard" selon la formule consacrée par Alexis de Tocqueville pour désigner la famille de son frère.
Avant son mariage en 1835, Tocqueville aime d'ailleurs à s'installer à Baugy, dont il apprécie le charme bucolique et le grand calme. Il s'y établit de nouveau longuement en compagnie de son épouse en 1835, en 1836 et en 1838 pour travailler dans les meilleures conditions au second tome de De la démocratie en Amérique, mais il doit ensuite renoncer à ses longs séjours à Baugy parce que Marie Mottley, en froid avec sa belle-famille, est loin de les goûter autant que lui. Édouard, pour sa part, restera toute sa vie attachée à ses devoirs familiaux, à son esprit d'économie ainsi qu'au rôle de notable qu'il joue dans l'arrondissement de Compiègne. Féru de botanique comme la plupart des membres de sa famille, il préside ainsi la fondation de la Société d'agriculture de cet arrondissement le 30 août 1834 et publie plusieurs brochures d'économie agricole. Le parc du château de Baugy, avec son système complexe de canaux d'eaux dormantes et ses grands châtaigniers a largement bénéficié de l'engouement pour les jardins de celui qui fut son gestionnaire durant la majeure partie du XIXe siècle et il en porte aujourd'hui encore la trace.

voir la carte

Château de Baugy

Château de Baugy
© AD de l'Oise

Archives

Recensement des habitants de Baugy en 1846

Recensement des habitants de Baugy en 1846 © AD de l'Oise

Haut de page