aller au menu principal - aller aux sous-menus - aller au contenu-texte - le plan du site - politique d'accessibilité

lieux


La vie de Châteaux

Le château de Nacqueville
« J'étais avant-hier chez mon frère Hippolyte. Ils ont dépensé assez d'argent et de goût à Nacqueville pour faire de ce lieu l'un des plus jolis lieux du monde. »
(Lettre à G. de Beaumont,
17 août 1857)

Des trois demeures du nord Cotentin que se partagent Hippolyte, Édouard et Alexis de Tocqueville, le château de Nacqueville est le seul à n'avoir pas appartenu à la famille des Clérel de Tocqueville avant eux. En effet, c'est Émilie Erard de Belisle de Saint-Rémy, la future épouse d'Hippolyte de Tocqueville qui a hérité en 1822 de ce château, dont l'existence remonte au XVIe siècle. Celui-ci a évidemment connu de nombreuses modifications depuis sa fondation, mais ce qui a le plus changé son aspect extérieur, c'est la démolition du très haut mur d'enceinte qui encercle le manoir jusqu'en 1700, et dont il ne reste aujourd'hui encore que la poterne qui fait face au bâtiment principal. A partir de cette date l'aménagement de jardins autour de la demeure devient envisageable, mais il faut attendre 1830 et Hippolyte de Tocqueville pour que quelqu'un se charge de mener à bien les travaux nécessaires. Il faut préciser qu'à cette époque les allées qui conduisent au château sont encore difficilement praticables et que le manque d'entretien des alentours en font, dans l'esprit d'Alexis notamment, un vaste "bourbier".
Cependant, sous l'impulsion d'Hippolyte, la transformation des lieux est radicale. Il sera aidé en cela par son goût personnel pour les jardins et la botanique (qu'il partage d'ailleurs avec la plupart des membres de sa famille) ainsi que par un paysagiste anglais. Ce dernier conçoit un parc romantique s'étendant sur l'ensemble des trois vallons convergeant vers le château et qui exploite astucieusement les petits ruisseaux qui en descendent. La voie d'accès au domaine est redessinée pour déboucher face à la demeure ; le jardin est orné de nombreux arbustes à fleurs et de plantes exotiques ; un étang est creusé en aval du château dans la direction de la mer que l'on aperçoit aussi à l'horizon ; les ruisseaux sont aménagés en cascades pour égayer les massifs de fleurs et de nombreuses fontaines viennent également orner le parc.
Cette débauche d'énergie s'intéresse également au château lui-même, dont la toiture est surélevée pour permettre le rehaussement d'un étage d'habitation et dont l'aménagement intérieur connaît de grandes améliorations, et elle suscite l'admiration d'Alexis de Tocqueville lors de chacun de ses passages à Nacqueville.
Bien qu'il fut largement endommagé au XXe siècle par différentes tempêtes ainsi que par la Seconde Guerre mondiale, durant laquelle il devint notamment un emplacement de choix pour l'établissement d'un important état-major américain, le parc de Nacqueville a été réaménagé à l'identique de ce qu'il était au XIXe siècle et il constitue à l'évidence, aujourd'hui encore, l'un des plus somptueux jardins qui soient dans cette région de la France.

voir la carte

Vue panoramique

Nous vous proposons une visite virtuelle des plus beaux points de vue du chateau... bonne visite !

Château de Nacqueville

Vue à partir du portique

Pour visionner la vue panoramique, vous devez avoir le player QuickTime

Diaporama : Le château de Nacqueville

Diaporama : Le château de Nacqueville

Château de Nacqueville

Château de Nacqueville, anonyme
© AD Manche / Poirier

Château de Nacqueville

Château de Nacqueville dans la Manche © BNF

CChâteau de Nacqueville

Environs de Cherbourg, château de Nacqueville par A. Vilain
© BM de Cherbourg

Haut de page